Logosite

Livre d'or

231 message(s) dans le livre d'or

  • Renem
  • Le 04/01/2022

Bonjour et Bonne Année,
la revue de janvier-fevrier 2022 que je viens de lire est comme d'hab. très intéressante et nous ramène à des temps où nous vivions heureux sur la terre de nos aïeux...la chute du premier témoignage sur Oued-Imbert, où l'on trouve " ...tu comprends, je retrouve ma Terre" est somptueuse ;je ne sais plus qui disait que la terre appartient à celui qui la cultive mais là, nous savons pourquoi nous restons toujours en lien avec nos racines !
Côté chanson, j'aurais beaucoup aimé que le Président compositeur JP Simon nous donne la possibilité d'écouter la chanson du Soixantenaire sur une vidéo car même avec qq compétences musicales, je ne suis pas certain de bien la déchiffrer !
Pourquoi ne pas avoir accès à une bande sonore sur le site de la revue?
Merci encore pour la qualité du travail de toutes celles et ceux qui participent à l'élaboration de cette belle revue.

  • renem
  • Le 30/10/2021

Chers Oranais,
j' ai l'honneur et le bonheur de vous adresser un poème sur Oran qui a été composé par Marie louise Gonzalez-Akenine qui est la Présidente de L'Asso des Anciens élèves des écoles de la Marine Oranaise.
Très franchement, je crois qu'il va faire partie de ces textes que l'on aimera se dire à basse ou à haute voix car , à mon avis , je ne me souviens pas qu'un (ou une) ancien élève des écoles de la Marine Oranaise ait écrit un texte aussi beau...
Elle était élève de l'Ecole "SUP" des Filles de la Place Emerat !
C'est peu dire mais c'est tout dire...de son talent.
René M.

Oran ,ma Bien-aimée Poème de Marie louise Gonzalez/Akenine

Oran ma Bien-Aimée,

De cet amour impossible
Je ne peux me défaire,
je ne peux t'oublier !...

De ta beauté radieuse
De tes ardeurs ,
Tu m'as tout donné...
Jusqu'à l'illusion que tu m'appartenais.

Mais un jour de Juillet,
Tu m'as demandé de te quitter,
De partir loin de toi ,sans me retourner...
La blessure fut profonde
Béante à tout jamais !

De tes matins dorés,
De tes nuits embaumées,
Il ne me reste que des regrets
Et la certitude amère
De cet impossible Amour entre-nous,
Oran,
Oran, ma Bien-Aimée.

Mais, il se peut qu'un jour,
Quand le temps aura eu raison de nous,
Raison de nôtre histoire,
Portée par un vol de cigognes,
Mon âme apaisée ,viendra se poser,
Sur l'un de tes minarets...

Alors du coeur plein les yeux,
Je pourrais à loisir
Continuer de te chérir ,
T'embrasser dans l'infini de tes horizons,
Te caresser dans le souffle du vent...
Et, quand cette brise se ferait " Marine"
Dans l'extase de sa douceur,
Je me tournerai vers le port et mon vieux quartier
Pour savourer sans pudeur,
Tous ces moments sublimes
Que tu as su m'offrir,
Dans cette page de ma vie
Où ,toi aussi, tu m'as aimée !...
Oran,
Oran, ma Bien-aimée.

Marie louise Gonzalez/Akenine (oct.2021)

  • Lopez jean claude (site web)
  • Le 23/10/2021

Mon adresse mail.
Jc.lopez@sfr.fr

  • Lopez jean claude
  • Le 23/10/2021

Bonjour Amid Pied Noir on n oublié pas .. je n oublierai jamais mon pays ORAN de me vida .. Nostalgie s impose .. Nous habitions Choupot mitoyen aux Galeries Meyer .. qui ne se rappelle pas .. par Mail je suis toujours en contact avec mes voisins du 34 rue des Bienvenus (Jeanine Sanchez Jean Louis Rodriguez JeanJean guillem. .. Charles Benarros Daniel. Tissot (Coty) ..et nous nous sommes invités réciproquement rappeler notre jeunesse ..qui veut ou peut me contacter avec plaisir. Amitiés en partage Juanitodechoupot Choupot et du COB 1958

  • Jean François PAYA (site web)
  • Le 01/10/2021

TOUTES NOS FELICITATIONS POUR ENFIN LA CREATION D'UNE ASSOCIATION POUR LA RECONNAISSANCE DU 5 JUILLET 1962 ET LES MASSACRES D ORAN VOIR NOTRE SITE CI DESSUS SURTOUT QU AVEC L APPROCHE DU 60 EM ANNIVERSAIRE
UNE CONTRE OFFENSIVE FLN ET DE CEUX QUI NE RECONNAISSENT PAS UN COMPLOT ET UN COUP MONTE PAR CEUX QUI VOULAIENT PRENDRE LE POUVOIR A ALGER TOUT EN CONTRIBUANT A CHASSER LES EUROPEENS D ORANIE OU ILS ETAIENT ENCORE LES PLUS NOMBREUX (apr5juillet62@gmail.com) etudeshistoriques3@orange.fr pour tout témoignage méme tardif Cordialement JF PAYA (sur google)

  • Renem
  • Le 07/05/2021

Bonjour à tous
Tout d’abord un grand bravo pour la page une ,car la peinture de Rene Ligeron (1938) est magnifique.
Pour l’édito, encore une fois il met le doigt ,là où ça fait mal.
Avec toutes ces places et ces rues portant la date du 19 Mars 62, c’est un peu comme si on célébrait Waterloo !
Entre nous,je préfère l’attitude du Maire de Lavaur qui en 2018,un 14 juillet, a inauguré deux ronds points pour commémorer l’action de la France en Algérie.
Quand à Napoléon ,j’attends avec intérêt de voir ce que l’histoire officiel retient de lui mais je préfère et de loin,le soleil d’Austerlitz et la 9eme de Beethoven car ,en dépit de tout ce que l’on entendra il aura incarné un certain esprit de la liberté à laquelle nous restons attaché.

  • alain.arfi
  • Le 14/04/2021

Bonsoir,
J'essaie d'avoir les coordonnées des soeurs Gigi, Marie-claude et Michèle FERNANDEZ qui habitaient Aïn-Témouchent et qui ont habité Nîmes.
Cette famille venait nous rendre visite à RIO-SALADO.
Merci par avance.
Alain ARFI

  • Jean louis vivas
  • Le 03/04/2021

Bonjour, je m’appelle jean Louis vivas, né en 1950, j’habitais 32 rue D’Orléans, mon père tenait le salon de coiffure, j’aimerais trouver des photos de la rue d’Orléans face au Pointecico. Merci. Jlv

  • Roselyne GASPAR
  • Le 10/03/2021

Pour Jean-Claude RUL,
Concernant Hubert Senténéro, Ginette était sa soeur, et ce sont ses parents qui habitaient la caserne des sapeurs-pompiers d'Oran.
Quant à la salle de la Revanche, elle n'existe plus, elle a été "engloutie" par la caserne des sapeurs-pompiers, qui s'est agrandie; Maintenant, la caserne va, de la rue de la Revanche à la rue qui va au village négre, celle qu'il y avait entre la caserne et les magasins généraux; En plus, ils ont créé, un étage du côté du collège Ardaillon, c'est-à-dire au-dessus du hangar, où stationnaient les camions de secours et où ils y sont toujours.
Désolée de cette nouvelle.
Cordialement

  • Roselyne GASPAR
  • Le 09/03/2021

C'est la première fois que je me connecte, au site de l'écho d'Oran, et j'ai été agréablement surprise, de voir le message destiné à Hubert Senténéro, car moi aussi j'ai habité la caserne des sapeurs-pompiers d'Oran, sur le même palier qu'Hubert, ainsi que Jean-Marie Serra, la famille Masenello et la famille Prunier Je suis Roselyne Sanchez, la fille aînée de Joachim Sanchez; Je suis très contente, d'avoir vu , ce message; J'envoie un mail à Hubert; Mon adresse: roselynegaspar@orange.fr

Écrire un message sur le livre d'or